Rouler à moto avec un passager à l’arrière



Voyager à deux roues peut être très dangereux si les bonnes pratiques ne sont pas respectées. En ce qui concerne la moto, elle est encore plus difficile à maîtriser lorsque deux personnes sont "à bord". Le conducteur doit avoir les comportements les plus adaptés pour assurer une bonne conduite. Mais en parallèle, le passager doit également prendre en compte quelques conseils essentiels pour sa sécurité, mais également pour celle du pilote.


Bien préparer le déplacement


Qu’il s’agisse d’un voyage long ou court, les bonnes précautions s’imposent. Il faut savoir que plus les "voyageurs" sont équipés des accessoires adéquats, plus ils ont la chance de partir en toute tranquillité. Non seulement ces équipements participent à l’amélioration de la sécurité du pilote et du passager, mais ils procurent également une conduite plus confortable.


Le premier accessoire indispensable est le triboseat qui est une housse à poser sur le siège du passager.

Étant donné que la matière utilisée pour sa fabrication est antidérapante, le pilote ne risque pas d’être dérangé au cours du déplacement. Le coussin de selle est encore plus opérant, notamment en matière de confort.


À cela s’ajoute la poignée de réservoir qui permet à la personne se trouvant à l’arrière de s’agripper.

À noter que c’est d’une efficacité indéniable pour un enfant. Toujours est-il qu’il est important de rester calme malgré la présence de ce dispositif pour ne pas perturber le conducteur.


Ensuite, la sissy bar ou le top-case épargne le mal de dos lorsqu’il est installé à l’arrière.

Il est vrai que le premier responsable de la sécurité à moto est le pilote. Le fait est qu’il soit au contrôle l'oblige à adopter une conduite infaillible.

D’ailleurs, il faut savoir que la moto ne se dompte pas de la manière habituelle lorsque le conducteur est accompagné d’un autre passager.

Quelques petits entretiens sont de mise avant de partir.


Dans ce sens, les suspensions ne sont efficaces que lorsqu’elles sont suffisamment fermes. Il s’agit d’une vérification à réaliser au préalable. Par mesure de sécurité, les phares sont ajustés de sorte à favoriser la conduite. Le but étant d’avoir un feu avant plus orienté vers le haut pour un éclairage optimum.


Un pilotage amélioré pour une sécurité maximale


Tous les paramètres techniques de la moto changent lorsque deux personnes se trouvent "à bord".

D’une part, le niveau de confort des passagers peut régresser de manière épouvantable. D’autre part, la sécurité est constamment mise en jeu.


Le premier conseil est de bien maîtriser l’équilibre entre la vitesse et le freinage. Une accélération trop élevée entraine une décélération brusque. Et tout le monde n’est pas sans savoir l’effet que cette circonstance a sur le peu d’espace entre le passager et le conducteur. L’idéal serait, donc, d’augmenter la vitesse petit à petit.


Par ailleurs, le système de freinage est soumis à quelques règles fondamentales. Le frein avant produit une propulsion de tous les poids vers la fourche.

Par conséquent, l’utilisation de ce frein n’est pas recommandée et il devrait être remplacée par le frein arrière.

Cependant, il n’y a rien de mieux que la fusion de ces deux dispositifs.

La technique la plus efficace consiste, en effet, à utiliser le frein arrière avant de terminer le ralentissement avec le dispositif avant.


Dans le cadre d’une conduite en duo, le surpoids peut agir dangereusement sur les mouvements de la moto. Par conséquent, les virages risquent de partir en vrille à tout moment, sauf si le pilote maintient l’équilibre parfait en évitant de trop s’incliner.


Le passager a sa part de responsabilité


Les règles destinées au passager sont tout aussi importantes que celles susmentionnées pour le pilote.


La première bonne pratique à favoriser est la façon de monter à bord.

Certes, cela ne contribue pas vraiment à la sécurisation. Reste que savoir grimper une moto est un must pour les amateurs. À ce sujet, il faut noter que s’appuyer sur les repose-pieds est une méthode à proscrire. Ce n’est pas tout. Le pilote ne doit jamais être pris de court lorsque le passager s’installe sous peine de renverser la moto.


Les virages font partie des moments les plus cruciaux du pilotage : le conducteur se doit de contrôler le poids du véhicule et celui du passager tout en considérant l’angle produit avec le sol.

La personne à l’arrière doit adopter le même mouvement que le pilote. La raison est qu’il est quasiment impossible d’avoir un équilibre parfait sans cette prudence. D’autant plus que le cas inverse risque de compromettre les efforts du conducteur.

22 vues

Accessible facilement :

Concession Honda 75012

Concession Honda 75013

Concession Honda 75014

Concession Honda 75015

Concession Honda St Maur des Fossés

Concession Honda Vincennes

Concession Honda St Mandé

Concession Honda Charenton

Honda moto 94
Concession moto 94

Concession Honda Villejuif

Concession Honda Thiais

Concession Honda Rungis

Concession Honda Kremlin Bicêtre

Concession Honda Créteil

Concession Honda Bagneux

Concession Honda Vanves

Concession Honda Malakoff

Concession Honda Lay Les Roses

Concession Honda le Plessis Robinson

Entretien marques japonaises
du 94

7e Avenue - Concession Honda - 147 avenue de Paris - 94800 Villejuif

01 47 26 94 44